Nos membres

Pierre Alayrac est agrégé-préparateur au département de sciences sociales de l’Ecole normale supérieure et doctorant à l’EHESS (Centre Maurice Halbwachs). Il y termine une thèse de socio-histoire sur L’Europe des économistes (1945- 2020). Ses champs de recherche sont la sociologie économique, la sociologie des institutions et pouvoirs publics, et la sociologie des professions.


Laure Gillot-Assayag est doctorante en études politiques à l’EHESS, Paris (CESPRA) et diplômée en philosophie, histoire et droit européen. Ses recherches portent sur les origines philosophiques de la construction européenne, la philosophie des droits fondamentaux dans l’UE et la normativité du projet européen. Elle a également mené un travail de terrain sur la didactique de la philosophie en France et en Allemagne, des classes élémentaires à l’université, afin d’étudier la faisabilité d’un « cadre européen commun de référence pour l’enseignement de la philosophie ».


Lola Avril est actuellement chercheuse associée à l’Institut Universitaire Européen (EUI, Florence) au sein du projet « the European Court of Justice in the Archives« . Elle a soutenu sa thèse de science politique, « Le costume sous la robe. Les avocats en professionnels multi-cartes de l’État régulateur européen : genèse, consolidation, contestations (1957-2019) », en 2019, à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches, au croisement des sociologies de l’État, de l’Union européenne et des professions, portent sur les processus de co-constitution entre d’une part les institutions européennes et d’autre part les professions d’intermédiaires des politiques publiques. Pour l’année 2020-2021, Lola enseigne également les relations internationales, la sociologie comparée des sociétés politiques africaines et les politiques européennes à l’ESSEC, Sciences Po Saint-Germain et l’université catholique de Lille.


Maxime Behar est doctorant à l’Université de Strasbourg, au laboratoire Sociétés, acteurs, gouvernement en Europe (SAGE) et à l’Université Paris I CESSP. Sa thèse porte sur la formation des professionnel·le·s des métiers de l’UE, analysée à partir du cas du Collège d’Europe. L’enquête repose sur une analyse sociohistorique de la création de l’établissement, et sur une ethnographie longue durée sur le campus de Bruges.


Chloé Bérut est docteure en science politique de l’Université Grenoble Alpes, Sciences Po Grenoble (2020), et commence en janvier 2021 un post-doctorat au Ministère de la Santé sur l’évaluation de la Stratégie Nationale de Santé 2018-2022. Ce post-doctorat est réalisé en partenariat avec le laboratoire Printemps, sous la direction de Patrick Hassenteufel. L’objectif de la recherche est d’évaluer la prise en compte des usagers dans la formulation de la stratégie (‘démocratie en santé’) et d’analyser le choix des instruments sélectionnés pour répondre au problème des inégalités sociales et territoriales de santé. Chloé Bérut a également travaillé sur les politiques de santé, plus précisément sur la question de l’européanisation de ces politiques dans le cas de la santé électronique (‘e-santé’). Ses recherches l’ont conduite à mener une étude qualitative et comparative des politiques d’e-santé dans trois pays : la France, l’Autriche et l’Irlande. L


Céleste Bonnamy est doctorante et assistante d’enseignement en cotutelle à l’Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL/IEE) et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CESSP). Sa thèse porte sur les interactions entre enjeux de régulation des plateformes du numérique et enjeux de politique culturelle à travers le cas de la politique européenne du droit d’auteur. Elle a été chargée de cours à Sciences Po Paris et enseigne depuis 2017 en tant qu’assistante à l’ULB. Céleste est également co-coordinatrice du Groupe de Travail Europe de l’Association Belge francophone de Science Politique (ABSP). Elle coordonne, avec Hugo Canihac, l’axe 1 du GrUE 2020-2022.


Antoine de Cabanes est doctorant en sciences politiques à l’Université catholique de Louvain (ISPOLE – UCLouvain). Sa thèse porte sur la reconfiguration des rapports entre le champ politique et les banques centrales, aux États-Unis et dans la zone euro, dans le cadre de la crise financière de 2008 et de la crise Covid. Plus généralement, ses recherchent croisent sciences politiques, sociologie économique et économie politique dans l’étude des relations entre États, banques centrales et marchés financiers.


Hugo Canihac est actuellement post-doctorant FRS-FNRS à l’université Saint-Louis, Bruxelles. Il a réalisé une thèse de science politique, soutenue en juin 2017 à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux. Son travail porte sur la socio-histoire, l’histoire des idées et la sociologie des savoirs (droit, science politique, économie) de la construction européenne, dans une perspective d’histoire croisée franco-allemande. Il a notamment publié dans la Revue Française de Science Politique, Politique européenne, Modern Intellectual History, le Journal of International Political Theory ou le Journal of Contemporary European Research.


Samuel B.H Faure est maître de conférences en science politique à Sciences Po Saint-Germain et chercheur associé au Printemps, centre de recherche CNRS (Université Paris-Saclay). Samuel a été chercheur invité à l’Université d’Harvard, à l’Université d’Oxford et à King’s College à Londres, et a enseigné à Sciences Po Paris, à Sciences Po Lille, à l’École Polytechnique et l’Université Libre de Berlin. Il a publié près d’une trentaine d’articles scientifiques et de chapitres sur les politiques de défense et d’armement en Europe, principal objet de ses recherches. Il est également l’auteur de deux livres, l’un intitulé Défense européenne: Émergence d’une culture stratégique commune publié en 2016, l’autre intitulé Avec ou sans l’Europe. Le dilemme de la politique française d’armement sorti en 2020. Site : https://samuelbhfaure.com/


Marylou Hamm est doctorante-assistante à l’Université Libre de Bruxelles (CEVIPOL et IEE), en cotutelle avec l’Université de Strasbourg (SAGE). Elle rédige actuellement une thèse de doctorat sur « L’administration européenne à l’épreuve des « crises ». Sociologie d’un service d’assistance technique entre Bruxelles et Athènes (2011-2015). »


Romain Mespoulet est doctorant en science politique à Sciences Po Grenoble, au sein du laboratoire Pacte. Sa thèse porte sur l’influence des groupes d’intérêt sur la mise en oeuvre de la soft law européenne en matière de régulation financière et d’agriculture durable, en France et en Allemagne. Ses travaux s’inscrivent dans le cadre du projet EfSoLaw (ANR-DFG), dirigé par Sabine Saurugger (Sciences Po Grenoble) et Miriam Hartlapp (Freie Universität Berlin), dont l’objectif est de fournir une analyse comparée systématique des effets de la soft law européenne en France et en Allemagne, dans sept secteurs de politique publique, et sur une période de quinze ans (2004-2019). En parallèle, il a été chargé de cours à Sciences Po Grenoble.


Moritz Neubert est doctorant à l’université de Mannheim. Sa thèse, sous la direction du Prof. Dr. Harald Schoen et de la Prof. Stephanie Hofmann, porte sur l’UE et sa politique étrangère ainsi que sur ses contributions aux opérations de gestion de crise et le rôle des formats mini latéraux dans la sécurité et la défense européennes. Il travaille en tant qu’assistant de recherche pour un projet sur la sécurité et la défense européennes (https://www.mzes.uni-mannheim.de/d7/en/projects/fighting-together-moving-apart-european-common-defence-and-shared-security-in-an-age-of-brexit-and-trump) et est également affilié au Global Governance Center du Graduate Institute (IHEID) en tant que Research associate.


Clément Perarnaud est doctorant en sciences politiques à l’Université Pompeu Fabra (Barcelone). Son travail de recherche porte sur les capacités d’influence des Etats membres au Conseil de l’UE. Clément est également chercheur associé au Centre on Digitalisation, Democracy and Innovation (D2I) de la VUB, et membre du Groupe de travail sur la Gouvernance et régulation d’Internet au Centre Internet et Société (CNRS-CIS).


Cyrille Thiébaut est docteure en science politique, diplômée de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (2015). Actuellement chercheuse postdoctorale au laboratoire AGORA de Cergy Paris Université, et chercheuse associée au LIEPP et au Cevipof (Sciences Po), elle a été précédemment Max Weber Fellow à l’EUI (Institut Universitaire Européen, Florence, 2017-2018) et chercheuse invitée au MZES (Université de Mannheim, 2018-2019). Ses recherches portent sur l’influence de l’information et de la communication sur la formation des opinions politiques, en particulier sur les enjeux européens et de défense.


Florian Tixier a exercé le journalisme pendant quelque temps avant de revenir vers le monde universitaire pour réaliser une thèse de doctorat sur les journalistes spécialistes de l’actualité européenne. Assistant-doctorant à l’Ecole de journalisme de l’Université libre de Bruxelles (ULB) pendant six ans, il enseigne ensuite la science politique à Lille pendant deux ans avant d’intégrer l’équipe de l’IJBA à la rentrée 2020. Ses recherches portent sur les identités et les pratiques des journalistes en Europe avec un focus sur les questions liées à l’engagement et au militantisme.


Yiorgos Vassalos est docteur en science politique de l’Université de Strasbourg. Dans sa thèse soutenue en 2020, il a analysé l’espace socio-professionnel au sein duquel se construit la régulation financière européenne. Plus généralement, ses recherches portent sur la représentation d’intérêts économiques au niveau européen et le rôle de l’expertise et des portes tournantes sur les politiques économiques de l’UE. Il coorganise également des visites guidées du quartier européen de Bruxelles dans le cadre du projet « Dark Side of EU tours: exploring Brussels lobbying ».   


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search